Nos styles, nos profs

PRESENTATION

Dates à venir:

10 décembre: événement Artisans du Monde, Espace des 2 Rives (16h et 17h)

Nos styles, nos profs

Le Bharata Natyam

 

On dit en Inde que la danse a été créé par le dieu Shiva sous sa forme de Nataraja, le seigneur de la danse.

Originaire du Tamil Nadu, le Bharata Natyam est considéré comme le plus ancien des styles de danse classique de l'Inde et même du monde, encore pratiqué.

Ses racines remontent à 2000 ans à l'époque du Natya Shastra, traité de dramaturgie considéré comme le cinquième Veda et qui a codifié une partie de ce style. Le Bharata Natyam se réfère aussi à l'Abhinaya Darpana (le miroir du geste) où l'on peut lire:

"Là où va la main va le regard

Là où va le regard va l'esprit

Là où va l'esprit se trouve le coeur

Là où se trouve le coeur nait l'émotion (le Rasa)"

 

Cette forme de théâtre dansé, considérée comme l'offrande la plus appréciée par les dieux, était pratiquée par des danseuses sacrées attachées à un temple. En plus d'enchanter les dieux, la danse servait aussi à présenter les récits sacrés au mortels.

Le Bharata Natyam a été codifié au 19ème siècle par le quartet de Tanjore et cette codification fait toujours autorité: composition d'un récital, classification des pas de base...

 

Ce style a failli disparaître sous la domination anglaise lorsque les danseuses de temple ont perdu leurs mécènes. Elles ont alors été assimilées à des prostituées et la danse a été frappée du même discrédit. Ce n'est qu'en amenant la danse des temples à la scène que les maîtres ont réussi à sauver cet art. Des artistes indiens mais aussi occidentaux ont contribué à la renaissance du Bharata Natyam au début du 20ème siècle.

 

Cet art demande une rigueur dans chaque détail, des frappes de pieds à la position des sourcils. Dans la danse pure, le danseur ou la danseuse doit respecter le rythme donné par les cymbales et exécuter les adavus (pas de base) de manière précise. Dans la danse narrative, les mudras (langage des mains) et les expressions du visage permettent à l'artiste de décrire les éléments du récit.

Le "bhava" est aussi un élément très important, décrit comme "la qualité du sentiment exprimé par l'artiste et ressenti par le spectateur", ce dernier pouvant ainsi goûter au délice de l'émotion esthétique ou dévotionnelle.

 

Un cours de danse Bharata Natyam est généralement structuré ainsi:

- échauffement

- frappes de pieds en rythme (tattadavu)

- travail des pas de base (adavus variés)

- apprentissage d'une danse ou prière dansée (après quelques mois pour les débutants)

- travail des mudras (gestuelle des mains)

- exercices d'assouplissement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Profs de Bharata Natyam chez Mira-Baï: Yousuf Kazi, Yvon Bourlès, Catherine Kazi-Le Franc

Les danses Bollywood

 

L'industrie du cinéma indien est la plus importante du monde avec environ 1600 films réalisés chaque année, dans diverses langues du sous-continent. Les productions sont, suivant les régions, appelées "Bollywood" (contraction de Bombay et d'Hollywood) en hindi, Kollywood en tamoul, Tollwyood, Brijwood, Chhollywood, Gollywood, Sandalwood, Mollywood, Maniwood, Ollywood, Pollywood...

 

Le cinéma est incontournable pour les indiens, comme "se brosser les dents" selon la vedette Shah Rukh Khan.

Les scenarii sont souvent des histoires d'amour mélodramatiques rythmées par des séquences de chant et de danse qui permettent en réalité d'expliciter des états d'âme.

 

Ce sont ces scènes de danse et leurs musiques qui inspirent les danses "Bollywood", un terme général dont nous nous servons aussi pour englober les autres productions régionales selon les musiques choisies.

Il ne s'agit pas d'un style à proprement parler puisque ces danses modernes indiennes prennent des éléments de multiples influences.

 

Ces danses dégagent tantôt un dynamisme tantôt une grâce envoutante aussi agréables à regarder qu'à danser.

Les chorégraphes de Mira-Baï se plaisent à composer leurs danses sans copier ou en copiant peu les chorégraphies originales des films. Leurs bases sont principalement le Bharata Natyam, les danses folkloriques indiennes, le Kathak. Viennent ensuite certaines influences comme la danse orientale, voire le modern jazz, le flamenco, la danse de ballet... Chaque composition suit une cohérence inhérente à la musique, telle que le chorégraphe la ressent.

 

Un cours de danse Bollywood est généralement structuré ainsi:

- échauffement

- éléments de base de danse classique et folklorique indiennes

- apprentissage d'une chorégraphie (2 à 3 par an)

- parfois, étirements et assouplissements

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Profs de danses Bollywood chez Mira-Baï: Yousuf Kazi, Catherine Kazi-Le Franc, .Marie-Suzane Eon (enfants)

Les professeurs

Yousuf Kazi (Youssef)

 

Formé à la danse Kathak au Bangladesh, son pays d'origine, Youssef intègre dès son arrivée à Paris en 1986 la compagnie de danse indienne "Swarna Surya" en tant que danseur de folklore indien. Sa professeur, Mme Sivaselvi Sarkar, lui propose rapidement de lui enseigner le Bharata Natyam (style Pandanallur). Elle devient son maître de danse.

Youssef progresse rapidement et passe en 1992, après seulement 5 années de formation, son Arangetram (consécration traditionnelle) au théâtre de l'UNESCO à Paris.

L'Arangetram consiste en la présentation du répertoire du Bharata Natyam (environ 8 danses) dont la pièce maîtresse, le Varnam, devant un public. Parmi ce public, des connaisseurs sont présents pour évaluer la performance et valider le diplôme, permettant traditionnellement au danseur de se produire sur scène en tant que professionnel à partir de ce moment.

 

Youssef se forme auprès de son maître pour apprendre le travail de chorégraphe et de professeur.

Résidant ensuite à Rennes, il donne des cours de danse Bharata Natyam dès 1998 puis fonde l'année suivante avec quelques élèves l'association Mira-Baï.

Poussé par une demande de plus en plus forte, il met à profit son expérience et son intérêt pour divers styles de danses pour créer des chorégraphies Bollywood et proposer, en plus du Bharata Natyam, des cours de ce type dès 2007.

 

Youssef a dansé dans plusieurs pays et régions de France avec la troupe Swarna Surya, en solo et au sein de la compagnie Mira-Baï.

Catherine Kazi-Le Franc

 

Catherine commence la danse classique occidentale à 7 ans à l'école Coryphée de St-Malo. Après 13 ans de danse classique et 2 ans de modern jazz, elle participe en 1997 un peu par hasard à un cours d'essai de danse Bharata Natyam sans rien connaître de ce style. C'est le début d'une longue histoire personnelle avec la danse indienne.

 

L'année suivante, sa professeur Swati Hily est remplacée par Yousuf Kazi. C'est par son intermédiaire qu'elle se forme à partir de 2001 et durant 4 ans auprès de Mme Sivaselvi Sarkar à Paris pour devenir enseignante de Bharata Natyam tout en continuant à suivre les cours à Rennes. Catherine s'intéresse aussi en parallèle à d'autres styles de danse comme les danses médiévales, la danse bretonne...

Elle passe son Arangetram en 2003 et donne des cours de Bharata Natyam à partir de ce moment, puis à partir de 2008 aussi de danses Bollywood à Nantes (association Bindi et Menkali/Devananda), St-Brieuc (MJC du Plateau) et Fougères (Corps et Graphies, encore actuellement). Elle compose ses chorégraphies Bollywood enrichies de ses propres influences.

 

Catherine est aussi animatrice de gym douce (CQP en 2012) spécialisée en méthode de Gasquet.

Soucieuse d'élargir son horizon artistique, elle suit aussi des cours de danse tribale et ATS depuis 2 ans avec Hazel.

Yvon Bourlès

 

Fin connaisseur des arts vivants, Yvon s'est intéressé aux danses classiques de l'Inde à l'occasion d'un spectacle.

 

Il suit alors l'enseignement de Malini Ranganathan à Nantes pendant plusieurs années dans le style Kathak (danse classique du nord de l'Inde) avant de s'initier au Bharata Natyam dès 1996 avec Swati Hily à Rennes.

Yousuf Kazi devient son professeur de Bharata Natyam en 1998 et il fonde avec lui et 3 autres élèves l'association Mira-Baï l'année suivante.

 

Yvon suit des stages avec Sivaselvi Sarkar, maître de Yousuf Kazi et il passe son Arangetram en 2003 en même temps que Catherine (quelques extraits vidéo sur une ancienne version de notre site).

 

Il enseigne le Bharata Natyam à Rennes depuis plusieurs années au sein de l'association. Il s'intéresse aussi à la chorégraphie et a commencé à composer quelques danses classiques en s'appuyant sur son expérience et sur les supports traditionnels comme l'Abhinaya Darpana ou le Natya Shastra.

Marie-Suzane Eon

A 18 ans, Suzane découvre la danse modern jazz et s'inscrit à un cours à Vannes.

Elle continue plusieurs années à Paris et à Nantes, au fil de ses mutations professionnelles.

 

Lorsqu'elle est finalement mutée à Rennes en 1993, elle reprend de la danse en 1996, puis s'oriente vers d'autres activités physiques : LIA/HIA, step, stretching.

 

C'est en 2004 que sa fille Maureen, alors élève de Bharata Natyam, lui fait découvrir l'association Mira-Baï.

Lorsque Yousuf Kazi commence à proposer son premier cours de danse Bollywood en septembre 2007, Suzane s'y inscrit et en suit assidument les cours.

 

Suzane assure les cours de danse Bollywood enfants à Saint-Jacques depuis la saison 2015-2016 et compose maintenant ses propres chorégraphies adaptées aux enfants.

Elle a aussi animé les cours de danse Bollywood pour Corps et Graphies à Fougères (2011-2012 et 2015-2016).

Notre maître de danse Bharata Natyam

Sivaselvi Sarkar

Sivaselvi Sarkar a commencé la danse classique indienne à l'âge de 5 ans à Pondichéry en Inde. Elle a étudié le Bharata Natyam (style Pandanallur) auprès de Kumbakonam Sri Shanmugasundaram Pillai, Srimati Balasaraswati, Sri Guru Nadan (disciple de Sri Gopinath), Srimati Anusuya Purani (disciple de Uday Shankar), Srimati M.K. Saroja, Sri U.S. Krishna Rao, Srimati Chandrabhaga Devi...

 

Elève puis enseignante (mathématiques, danse indienne et éducation physique) à l'ashram de Sri Aurobindo, elle suit son mari Ajit Sarkar à Paris en 1968 et s'implique avec lui à l'INSEP dans des activités de recherche pédagogique et de formation.

Parallèlement, ils fondent et dirigent pendant 30 ans à Paris le centre culturel indien "Soleil d'Or" dans lequel ils proposent des cours, des formations et des évènements autour du yoga, de la danse Bharata Natyam, du chant classique indien, du massage ayurvédique...

 

Sivaselvi Sarkar et son mari ont fondé en 2008 l'association Vellai Thamarai, une école près de Pondichéry qui instruit gratuitement les enfants des villages de pêcheurs environnants et vient en aide à leurs familles. Ils se consacrent aujourd'hui pleinement à ce projet.

 

Sivaselvi est un puits de connaissance en ce qui concerne la culture et la mythologie indienne, le yoga et la danse. Son enseignement bienveillant mais très rigoureux et précis est extrêmement formateur.